Comment utiliser l’huile de lin pour protéger efficacement le bois ?

Huile de lin bois : protéger aisément ses meubles et son parquet

Matériau aux finitions très esthétiques, le bois est utilisé aussi bien lors de la construction de la maison que de la décoration d’intérieur. On le retrouve sur les parquets, dans les cuisines, sur les terrasses et les meubles. S’il existe de nombreux produits d’entretien du bois, celui par excellence reste l’huile de lin.

Huile de lin bois : choix et propriétés

L’huile de lin bois est l’appellation commune donnée à l’huile de lin par toute personne cherchant à protéger sa boiserie, les pierres et les briques. Elle provient entièrement de graines de lin et peut être obtenue par presse à froid, par presse à chaud, ou par le recours aux solvants. Sur le marché, on distingue trois types d’huile de lin bois.

  • L’huile de lin crue : c’est une huile vierge qui n’est pas du tout traitée. Elle se distingue par sa belle couleur jaune. Celle-ci imprègne le bois et modifie sa couleur d’origine. L’huile de lin crue à l’avantage de pénétrer dans le bois. Toutefois, elle ne sèche pas rapidement.
  • L’huile de lin cuite : en plus des propriétés de l’huile de lin bois crue, cette variante à l’avantage d’être siccative. Un polymère (manganèse, cobalt) y est ajouté afin de faciliter le séchage. Si la pénétration dans le bois n’est pas aussi effective qu’avec l’huile précédente, elle est tout de même résistante et emb
  • L’huile de lin standolie : cette huile de lin bois est obtenue par chauffage à 280 °C de la version crue. Son utilisation évite le jaunissement du bois. Elle est siccative en surface, mais ne pénètre pas correctement le bois.

Afin de mieux profiter des propriétés de chacune des variantes, vous pouvez associer les huiles pour les couches protectrices. La variante cuite et crue étant économique, nous recommandons d’utiliser l’huile crue pour la première couche et celle cuite pour la seconde.
L’huile de lin offre une couche protectrice très efficace contre l’usure du bois. Elle évite l’observance de rayures et le blanchiment du bois dû aux rayons ultraviolets. L’huile de lin bois est antistatique : elle fait écran à l’accumulation de poussière. Elle empêche la pénétration de l’humidité tout en donnant l’assurance à son utilisateur d’être écoresponsable. Enfin, cette huile s’adapte à tous les bois sauf au teck.

Méthodologie d’usage

Plusieurs dispositions doivent être prises en amont de la pose des couches d’huile de lin sur le bois. Dans un premier temps, il faut apprêter la surface d’accueil. Celle-ci doit être propre, dénuée de toute aspérité et salissure. Si le bois était verni, il faut débarrasser celui-ci afin de faciliter la pénétration de l’huile de lin bois. Pour ce faire, dégraissez la surface vernie avec un simple nettoyage au savon de Marseille. Munissez-vous d’un papier de verre à grain fin (100 à 180), d’un masque et de gants à main pour poncer la surface. Cette opération est obligatoire pour accélérer la pénétration de l’huile de lin dans le bois, par ses pores. Enfin, balayez et dépoussiérez la pièce.

En deuxième lieu, il faut préparer le mélange à étaler. L’huile de lin bois est souvent mélangée avec des essences (essence de térébenthine par exemple). Celles-ci peuvent contenir des éléments volatils. Il faut donc porter un masque et travailler dans une pièce bien aérée. Pour la première couche, mélangez à quantité égale l’huile de lin bois crue (tiédie au bain Marie) et l’essence de térébenthine. Pour la deuxième couche, utilisez 70 % d’huile de lin cuite pour 30 % d’essence de térébenthine. Pour une éventuelle troisième couche, utilisez uniquement de l’huile de lin bois cuite.

Allez-y par étapes

Vous pouvez maintenant étaler votre première couche en vous servant d’un pinceau. Une heure après étalage, utilisez un chiffon doux et non salissant pour éliminer l’excédent d’huile de lin non absorbé par le bois. Laissez le sol séché pendant 24 heures et poncez-le à nouveau avec un papier verre fin. Notons ici que le temps de séchage peut être plus court ou plus long en fonction de l’aération, de l’humidité ambiante et de la porosité du bois. Appliquez votre nouvelle couche. Pour les surfaces en extérieur, appliquez une troisième couche à base de mélanges durs disponibles dans les magasins. Terminez l’opération d’entretien avec l’huile de lin bois par l’utilisation de la cire d’abeille pour obtenir une belle surface ambrée, lisse et soyeuse.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *