Électricité : les raisons de la hausse progressive des tarifs

Qu'est-ce qui crée l'augmentation du prix de l'électricité ?

L’électricité est une énergie de première nécessité dans les ménages et locaux commerciaux. Pour s’en approvisionner, les consommateurs ont le choix entre plusieurs types de fournisseurs d’énergie disponible sur le marché. Cependant, on note depuis quelques années une évolution progressive du prix de l’électricité, engendrant une situation de plus en plus inquiétante pour les foyers. Les raisons évoquées étant diverses et variées, il convient d’en faire un point pour comprendre la hausse consécutive des tarifs de l’électricité chez les particuliers et les professionnels.

Comparer les tarifs de l’électricité en ligne pour mieux cerner l’évolution

Pour mieux comprendre la hausse des tarifs de l’électricité sur le marché français, il convient de maîtriser les fournisseurs des différentes offres existantes.

Au niveau de l’EDF

Le premier fournisseur reconnu est EDF qui propose de l’électricité aux ménages à un prix fixé par l’État à travers la CRE, l’autorité de régulation de l’énergie. Cette régulation intervient en général deux fois par an. Ces tarifs réglementaires prennent en compte l’ensemble des dépenses effectuées par le fournisseur et producteur historique EDF. Ainsi, le calcul se fait en additionnant les frais de la production et de l’acheminement de l’électricité, du complément à la fourniture et d’une marge raisonnable déduite de la commercialisation par l’EDF.

Alors, sur proposition du gouvernement, la Commission de la Régulation de l’Énergie fixe le tarif réglementé (encore appelé Tarif bleu) à appliquer aux consommateurs et clients de l’EDF. À ce tarif s’ajoutent ensuite les différentes taxes et les frais de rémunération de RTE et ENEDIS. Par ailleurs, EDF commercialise une énergie électrique de source renouvelable, dont il fixe librement le tarif.

Chez les fournisseurs alternatifs

En second lieu, on note les fournisseurs alternatifs. Concurrents de l’EDF, ces derniers se lancent dans une démarche de proposer aux consommateurs des offres particulières, appelées offres de marché. En effet, on décompte près d’une trentaine de fournisseurs privés d’électricité. Ces derniers fixent indépendamment les tarifs HT à leurs niveaux respectifs.

De ce fait, on note de prime abord les offres à prix indexé sur le tarif réglementé. Ces offres garantissent un pourcentage de remise sur le coût du kWh HT de l’EDF. Ces tarifs indexés peuvent évoluer de façon mensuelle et lorsque le tarif réglementé change. Ensuite, on distingue les offres à prix fixe. Ces types de fournisseurs rassurent les consommateurs du prix HT fixe de leur électricité sur une durée donnée. La durée et le tarif fixe sont connus d’avance par contrat. La durée varie d’un an à cinq ans.

électricité

La hausse progressive de l’électricité : l’état des lieux

Depuis quelques années, l’électricité a été livrée aux particuliers comme aux publics à différents tarifs. Les statistiques ci-dessous présentent une évolution depuis ces trois dernières années.

En 2018

Cette année a été marquée par une augmentation tarifaire de l’électricité à 0,8 % en février. Un tel changement (surprenant, car la variation tarifaire était prévue pour le mois d’août) survient sur l’intervention de la Commission de Régulation de l’Énergie. Cette autorité régulatrice avance comme raison l’urgence de financer les actions pour renforcer l’efficacité énergétique pour les consommateurs.

En 2019

L’année 2019 a particulièrement été marquée par une double hausse des tarifs pour les clients. La première a été enregistrée le 1er juin avec un pourcentage de 5,9 % et a fortement été critiquée par les consommateurs. C’est d’ailleurs la plus forte hausse connue depuis 2017, année de la libération du marché de l’énergie. Le 1er août 2019, une seconde hausse a été enregistrée, mais celle-ci est plus légère que la première. Environ 1,23 % est rajoutée aux tarifs et s’explique par l’évolution des frais d’entretien du réseau électrique et de distribution.

En 2020

Au cours de l’année dernière, une première hausse fut enregistrée le 1er février à hauteur de 2,4 % tout taxe comprise. Au moins 21 euros sont donc prélevés de plus sur la facture annuelle de chaque client. Cette flambée des prix s’accentua à partir du 1er août, où une nouvelle fut enregistrée à 1,54 % TTC. Trois facteurs expliquent cette situation, à savoir le coût de l’acheminement, de la commercialisation et la constance de rattrapage. Pour ces deux niveaux, ce sont surtout les professionnels et particuliers dont la puissance du compteur est inférieure à 36 kVa qui sont touchés.

En 2021

Les consommateurs commencent l’année 2021 avec une nouvelle évolution du tarif de l’électricité de 1,93 % HT (1,61 % TTC) intervenue à partir du mois de février. Le facteur clé expliquant cette situation a été la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 avec la baisse des coûts de commercialisation, l’augmentation des coûts d’approvisionnement et la volonté de rattraper l’écart entre le tarif et le coût de production (hausse des impayés).

Augmentation des tarifs de l’électricité : causes indépendantes des fournisseurs

Si l’évolution du tarif de l’électricité varie d’un fournisseur à un autre, plusieurs autres facteurs peuvent aussi l’expliquer chez les utilisateurs ou non de plafonds tendus lumineux. On note les efforts de modernisation du parc de production électrique, la maintenance du réseau électrique et la promotion des énergies renouvelables.

électricité tarifs

La modernisation du parc de production électrique

La première raison est liée au développement de la filière nucléaire. La rénovation du parc de centrales nucléaires et des barrages hydrauliques est un projet en cours de réalisation. Il a pour but de prolonger la durée de vie des réacteurs à 60 ans et de se conformer aux normes en vigueur pour la sécurité, après la catastrophe naturelle de Fukushima. Cette filière en France est en voie de réévaluation et sera dans les jours à venir plus élevée. Dans ce sens, les investissements par rapport au déploiement des énergies renouvelables et au prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires sont extrêmement coûteux. Ce qui aura encore d’énormes répercussions sur le tarif d’électricité selon les économistes.

En parallèle, on note le projet de grand carénage qui permettra de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires de 20 ans. En matière de nouvelle construction, l’EPR de Flamanville coûte au moins 55 milliards d’euros. Ces investissements dans le domaine nucléaire ne cessent d’augmenter et influent sur les coûts de production d’électricité, d’où la hausse du tarif de l’électricité. Par ailleurs, on peut citer la nouvelle organisation du marché de l’électricité comme une autre raison expliquant l’évolution des tarifs de l’électricité. La collecte des taxes sera alors modernisée et les clients seront soumis à des taux d’imposition vus à la hausse.

Le développement et l’entretien du réseau électrique

En France, les entreprises en charge de l’acheminement de l’électricité sont la RTE et l’ENEDIS. Chaque année, elles dépensent des milliards d’euros dans la maintenance de leurs réseaux de transports et de distribution. Elles pilotent de grands projets comme :

  • l’enfouissement continu des lignes électriques,
  • le déploiement des compteurs Linky,
  • l’arrivée de compteurs intelligents, etc.

Réalisant une mission de services publics, ces entreprises conduisent l’électricité jusqu’aux clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels.

Tout comme les tarifs réglementés, le tarif de la RTE et de l’ENEDIS est aussi fixé par l’État. Ainsi, les fournisseurs sont contraints de payer le tarif d’utilisation des réseaux publics pour l’acheminement de l’électricité dans les locaux et logements. Ce qui explique en partie l’augmentation des frais payés par les consommateurs.

La promotion des énergies renouvelables

Face à la hausse consécutive du tarif de l’électricité, nombreuses sont les raisons avancées par les acteurs étatiques. Pour eux, il faut que la Contribution au service public de l’électricité couvre en totalité les obligations de service public comme le développement des énergies renouvelables. La taxe dédiée à la CSPE est donc revue à la hausse périodiquement. Elle a évolué de 650 % depuis 2002 et cette augmentation s’explique par deux raisons fondamentales :

  • les dépenses pour soutenir les énergies renouvelables, créant un manque à gagner. Dans ce sens, une disposition légale oblige EDF à payer partiellement la quantité d’électricité produite par les énergies renouvelables à un tarif de rachat fixé. Dans cette démarche de transition énergétique, l’État demande la compensation par la CSPE de la différence entre le tarif de rachat et le prix habituel de l’électricité,
  • la mise en place de nouveaux tarifs, appelés tarifs sociaux de l’électricité pour soutenir les ménages en difficultés. Ces taxes viennent prendre la place des chèques énergie.

La croissance démographique

La croissance démographique peut également expliquer la hausse des tarifs de l’électricité. Pendant que les appareils électriques ou électroménagers deviennent économiques en matière de consommation d’énergie, le nombre de consommateurs augmente. Dans une démarche écologique, les véhicules électriques sont de plus en plus privilégiés, d’où l’augmentation des besoins en électricité. Ce sont ces facteurs qui influent sur les tarifs d’électricité, car la demande s’accroît face à une offre produite avec beaucoup de dépenses.

Quelques conseils pour éviter d’être victime de l’augmentation des tarifs de l’électricité

Face à cette situation désagréable de l’évolution des tarifs de l’électricité, il est d’une grande importance de trouver une issue favorable. Ainsi, une première solution sera de souscrire une offre d’électricité à tarif fixe. Ce type d’offre rassure de la non-augmentation du tarif sur une longue période. Si une hausse devait être enregistrée, elle toucherait seulement les taxes. À la souscription, il est même possible de bénéficier d’une réduction sur le prix du kWh HT proposée l’EDF. Avec les coûts fixes, il n’y a pas de changement en cas d’évolution du tarif réglementé.

L’autre solution serait d’avoir recours aux outils de comparaison en ligne. Un comparateur d’électricité en ligne aide à trouver un fournisseur d’énergie aux conditions favorables et correspondant à vos besoins.

De même, l’État est appelé à prendre des mesures pour atténuer la répercussion de l’évolution des tarifs de l’électricité. Entre autres, les foyers aux revenus moyens, équipés ou non de dominos électriques, sont subventionnés avec le chèque énergie, donnant droit à 150 euros par ménage. Il y a également les primes d’énergies qui aident à financer les travaux d’économies d’énergie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *